Notre stagiaire

Voici notre stagiaire Alexis – sa mère et Manon, sa soeur.  Ce sont nos voisins, la preuve qu’il ne faut pas aller loin pour trouver quelqu’un de compétent.  Son premier stage de trois semaines se termine la semaine prochaine et j’aimerais que ça dure plus longtemps.

IMG_4368

IMG_4469
à genoux pour que les petits puissent vider leurs seaux aux vendanges de Jeanot

Et il ne faut pas penser que les histoires de chasse sont réservées aux vétérans. J’ai de l’espoir que je vais manger mes premiers perdreaux cet hiver – Alexis promet de m’en donner si il en ramène.  La prochaine étape sera d’apprendre à les cuisiner!

alexis2

Et il vendange à la serpette! ( au moins aujourd’hui) Qu’est-ce que je vais faire avec lui?

L’expert

L’expert en question est notre voisin Jeanot Gautié.  Il vendange sûrement chaque année depuis qu’il a commencé à marcher.  Et ça fait pas mal d’années.

Ceci dit, la majorité de ceux qui sont sur ces photos – sont des experts aussi.  Ils arrivent à la vigne tôt le matin.  Ils racontent des blagues en occitan et des histoires de chasse en français en se plaignant que la terre est basse et – hop avant que tu n’aies le temps de t’en rendre compte la vigne est pliée. Il n’y a plus un raisin.

collage jeanot 2

 

L’équipe de vendangeurs volontaires chez Jeanot est toujours grande parce que c’est un gars charmant et le petit déjeuner est toujours  bon – mais cette année l’équipe était encore plus grande que d’habitude car Jeanot ne pouvait pas être là.  Jeanot, qui ne manque jamais les  vendanges, était hospitalisé juste au moment ou il commencait à sortir les hottes.  Je pense que c’est les premières vendanges qu’il rate en 70 ans.

Ici quand quelqu’un a besoin d’un coup de main pour assurer sa récolte ou sa taille face à des imprévus graves – la solidarité des gens peut être impressionnante. J’ai entendu des histoires d’hectares de vignes taillées en quelques jours quand une famille en avait vraiment besoin.

Toute l’équipe – il y a au moins 4 générations. 24 coupeurs et 6 porteurs – la vigne a été vite vendangée. On avait terminé à 11h – avec la pause déjeuner.  Normalement ça prend toute la journée.

Et voila de belles bottes et notre coupeur le plus jeune avec les sécateurs les plus pointus. Contre toute attente, ces doigts ont survecu.

IMG_4500

no comment

IMG_4508

Aucun honte de placer notre produit d’une manière si evidente. Ils ont quand même l’air contents – et ce verre est presque vide.

didier

L’homme en coulisses

Jeanot a demandé à Didier de s’occuper de ses vendanges.  C’était, bien sur, un franc succès !

Promenande avec le pressoire

 

Il y a dix caves particulières à Douzens (750 habitants). C’est étrange, mais cette concentration n’est pas source de discorde, de rivalité, de bagarres terribles lors des fins de soirées bien arrosées. On s’entend assez bien et certains d’entre nous sont même copains.  On partage du matériel – ce qui est logique comme on a tous besoin des mêmes trucs. Dans notre petit village, on est si proche géographiquement que l’on peut voir l’élévateur de notre pote Jean–Pierre descendre l’avenue principale en direction de notre cave – nous en avons besoin à peu près 2 jours par an – ou Michel qui charge ou décharge l’égrapoir ou l’étuquetteuse qu’on a achetés ensemble.

Jean-Pierre a un vignoble qui fait plus 20 fois la taille du nôtre et donc c’est souvent nous qui empruntons son matériel.  Cette fois-ci on a pu renvoyer l’ascenseur.  Il avait besoin de notre « petit » pressoir pour une cuvée spéciale trop petite pour son immense pressoir. Après une grande discussion, Didier et Fernando ont décidé que la manière la plus facile de déplacer la presse était à pied.

J’ai photographié « la promenade avec le pressoir » dans l’avenue principale de Douzens et j’ai monté un film (nul certes) avec mes photos.  Le film ne m’a pris que la majeure partie de la journée d’hier et la veille – une nette amélioration par rapport au premier film que j’ai fait.

Je pense que toute notre récolte rentrerait dans une des cuves de Jean-Pierre !

Assemblage

la cuve measureur –  vue ci-dessus TRES pleine – le vigneron aime le risque / n’a peur de rien

Aujourdhui les petites cuves marquées avec le nom d’une parcelle ou d’un cépage ont été vidées.  Leur contenu est passé par la cuve mesureur –  et les vins ont été assemblés pour créer un des vins si proche à nos coeurs, en l’occurence Oiseau 2011.

blend2
La cuve measureur avec les grandes cuves de stockage au fond

blend4

Voici les cuves d’Oiseau 2011 – les très grandes qui se voient à peine à droite sur la seconde photo.  Le vin est assemblé – les cuves sont pleines.  Ça sentait BON à la cave aujourd’hui!

blend3

Cuve 11 vue de près…mmm J’ai hâaaate!

Bruant zizi

Je vous présent Mr fromage de chèvre – Matthieu – sur la photo ci-dessus. Je suis sûre qu’il venait de dire quelque chose de malin — il a un air “je viens de dire quelque chose de malin” sur la photo. Il vend son fromage délicieux au marché de Montlaur – (le mardi soir de 4 à 7 h, venez nombreux) – son stand est à coté du mien.

Matthieu n’a pas toujour été chevrier. Dans une vie antérieure il était ornithologue. Ce qui veux dire FAITES GAFFE quand vous parlez des oiseaux en sa présence – il vous donnera des détails concernant des oiseaux dont je n’imaginais même pas l’existence.

Tout ça pour dire que les oeufs vus dans la syrah ont été identifiés et j’ai même une photo de l’oiseau. Roulements de tambour !… c’est un Bruant zizi. Le voici ! Photo de Matthieu le fromager – ornithologue.

L’étiquette de notre vin a un oiseau dessus… j’étais bien obligé de suivre l’histoire jusqu’au bout.

bruant zizi2

Le Plombier Masqué

Antoine and Béa (our Belgian friends) with the daring couple in Toulouse

Antoine et Béa (nos copains belges) avec le couple osé à Toulouse

The Belgian plumber /

August 30 / 30 août

(version française plus bas)

At the beginning of the summer I delivered some wine to La Marée Gourmande, a little restaurant in Toulouse.  It was mostly an excuse to go shopping and out to lunch with my girlfriends.

When the little restaurant ordered two cases of wine we were faced with the same delivery problem we had had before (Toulouse is an hour and a half drive from here).

This time a different solution fell into our laps in the form of a Belgian couple who showed up at the winery.  They were REALLY fun and when we discovered they were going to the Toulouse train station – not far from La Marée Gourmande – we asked them to deliver the two cases.  We had known them about hour when they left with the two cases of rosé in their trunk and the promise that they would take a photo when they delivered the wine.

Au début de l’été, j’ai livré des échantillons à La Marée Gourmande, un petit resto à Toulouse.  C’était plutôt une bonne excuse pour aller faire les magasins et manger au resto avec des copines.

Quand le petit resto a commandé deux caisses de vin on s’est retrouvés face au même problème qu’avant (Toulouse est à une heure et demi de route d’ici).

Cette fois-ci, une autre solution est tombée du ciel sous la forme d’un couple belge qui avait débarqué un peu par hasard à la cave. Les belges étaient TRÈS marrants et quand on a découvert qu’ils se rendaient à la gare de Toulouse – pas loin de la Marée Gourmande – on leur a demandé de livrer nos deux caisses. On les connaissait depuis 1 heure quand ils sont partis avec deux caisses de rosé dans leur coffre. Ils nous ont assuré qu’ils prendraient une photo lors de la livraison.

IMG_3609Not only did they deliver the wine and take a picture, but Antoine came back to the winery a few days later to help us bottle our late harvest sweet wine.  You might recognize him in the group photo from the Lunch with the Arty crowd (it should have read the arty crowd + hilarious Belgian plumber).   He left his card.  If anyone in the greater Brussels area needs a plumber, don’t hesitate.

Ils ont non seulement livré le vin et pris la photo mais Antoine est revenu à la cave quelques jours plus tard pour nous aider à embouteiller notre vendange tardive.  Vous le reconnaissez peut-être sur la photo de groupe “Les Artistes à Table” (qui aurait dû s’appeler les artistes + plombier belge super drôle). Il nous a laissé sa carte.  Si quelqu’un autour de Bruxelles à besoin d’un plombier, n’hésitez pas.

plombier masqué

La Joupatière

Voici la Joupatière.  C’est une très vieille vigne qu’on a sauvée de l’arrachage, et oui ça c’est moi sur la pointe des pieds quand même plus petite que cette grande vigne.  Elle est vraiment très grande.

IMG_3835

La preuve – on est toute les deux de taille moyenne

Ça fait un moment que Didier et moi voulons faire identifier tous les cépages de la Joupatière.  Hier, c’était le jour J.

IMG_3851

 

On avait rendez-vous avec l’Ampélographe – je sais, c’est un nouveau mot pour moi aussi – le monsieur qui reconnaît les cepages – hier.  Physiquement, c’était un mélange entre José Bové et Indiana Jones, avec sa moustache grise et son chapeau en cuir.

Notre rendez-vous était à 14h30. Il faisait plus de 40°C hier – dans une vigne. Sans ombre. Sans vent. Je n’ai jamais été en Egypte mais je pense que je pourrais encore poursuivre la référence à Indiana Jones.  Au moins il n’y avait pas de serpents.

L’Ampélographe était un gars sympa, qui parlait en utilisant beaucoup de vocabulaire spécifique à la vigne.  Quand il n’était pas sûr, ce qui était quasi jamais, il marquait ” Inconnu” sur l’étiquette.

 

A ce jour le nombre de cépages dans la Joupatière est de13:

(J’ai photographié quelques-uns des plus zarbis).

Grenache Noir
Carignan (several types / plusieurs sortes)
Morrastel Boucher
Chasselas
Mourvèdre
Terret Noir
Terret Gris

Terret Blanc

IMG_3850

Olivette Blanche

IMG_3846

Grand Noir de la Calmette

IMG_3848

Unknown 1 / Inconnu 1

IMG_3839

Unknown 2 / Inconnu 2

IMG_3843

Ça c’est du bio!

Clin d’œil à l’oiseau…

J’en vois des merveilles naturelles à la vigne – quand je suis occupée à une quelconque tâche répétitive – mais c’est la première fois que mon passage fait s’envoler un oiseau qui couvait ses œufs dans la vigne (elle est revenue après – je ne suis pas un monstre, quand même).

Je travaillais à “La Bade”, une petite parcelle de syrah, avec Didier et notre neveu de 15 ans, Jeoffrey, qui, me voyant exécuter une danse de la joie devant ma trouvaille, m’a dit calmement, “Tu veux mon iphone pour prendre une photo?”

J’adore Jeoffrey pour sa réaction d’ado tranquille et pour sa générosité avec son smartphone. Personnellement, je n’ai pas de portable.  J’ai un fixe – sans fil, certes – mais quand même branché au mur, parce que j’adhère à une mouvance inventée par mon oncle Richard qui s’appelle “l’homme préhistorique”.

Didier a le portable du paysan – tous nos copains qui travaillent dans l’agriculture ou l’élevage l’ont. C’est simple, indestructible et c’est rouge – chic! Son vrai point fort est que c’est étanche donc l’on peut, par exemple, le laisser tomber dans une cuve, le repêcher, l’essuyer, et appeler des gens pour raconter l’histoire.

Ceci dit, la photo des œufs – avec ses millions de pixels – peut être publiée aujourd’hui grâce à un ado qui avait la pointe de la technologie dans sa poche. (Bon, il a pris un mois et demi pour m’envoyer les photos – mais on ne compte pas.)  Je viendrai forcement à la technologie… mais pour le moment – VIVE LA PRÉHISTOIRE!

Les artistes à table

J’adore cuisiner.  Une copine est passé l’autre jour dans la matinée et elle était choquée de me trouver en train de faire autre chose que cuisiner.  Alors quand un copain musician m’a proposé de me payer pour faire la cuisine pour lui et 5 autres artistes en résidence – chez moi – à midi – pendant 10 jours j’ai dit “oui” très très vite.

Pour commencer, les artistes sont des potes que je veux voir de toute façon et puis ils voulaient me payer pour que je cuisine.  (Je cuisine tous les jours et je n’ai pas encore vu un centime.)

C’était pas aussi simple que je croyais.  Leur résidence était autour de la danse et donc il fallait qu’ils aient bien mangé sans avoir besoin d’une sieste en sortant de table.  C’est délicat.

J’ai fait beaucoup de salades. J’ai acheté des produits super bons de copains éleveurs et maraîchers. J’ai lu plein de livres de cuisine en pensant “light”- et c’était un régal.  Le plus dur était d’être à l’heure – mais pour ceux qui me connaissent c’est pas surprenant.

Ils ont commencé à l’eau mais tout ça s’est laché au fil des jours (voir photos du dernier jour, en haut).

Vendredi soir ils ont présenté leur travail ( courageux – poétique – j’ai hâte de voir la suite). La Colline de l’hirondelle à offert “le pot de l’amitié” après et on a TOUS bu du vin.

Et puis on est tous allé chez nous.  Pour fêter ça.

IMG_3627

VENTEALAPROPRIETE.COM

Tu as vu ça ! Et moi, j’étais impressionnée par les codes barres.  Maintenant, pour 5 jours seulement, vous pouvez recevoir à domicile une caisse d’Oiseau 2009 en cliquant ” je commande” sur www.ventealapropriete.com.

Ce qui est génial est que j’ai eu ce contact dans un jacuzzi.

Ce n’est pas ce que tu penses!

J’ai une copine géniale qui gagne sa vie en vendant beaucoup de vin.  Avec elle et d’autres copines, on a laissé nos hommes et nos nombreuses enfants à la maison et nous sommes allées au resto et au spa.  Je sais – c’etait fantastique!

Donc, comme ma copine a une grande connaissance des marchés du vin, pendant qu’on se prelassées dans les bulles, je lui ai posé des questions.

A un moment donné elle m’a dit – en passant, ” Tu devrais appeler Vente à la Proprieté. Mon contact est très charmant.  Même si tu ne leur vends pas du vin, tu ne passeras pas un mauvais quart d’heure.”

Je n’ai rien contre charmant – et le contact en question était effectivement très charmant.  Il a un nom chic à particule et j’ai passé un bon moment à discuté avec lui – ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas dans le commerce du vin.

Il se trouve que M Particule est associé avec un grand sommelier qui a bien aimé notre vin ( bien sur qu’il a aimé notre vin – comment on peux ne pas l’aimer ?! ) et maintenant pour 5 jours seulement notre petit Oiseau 2009 est en vente sur le marché national.

Le morale de l’histoire est claire : pour les affaires – rien ne vaut le jacuzzi.

Embouteillage

La 2CV qui habite devant la cave

 

L’embouteilleur est passé par-là.

Ce n’était pas une surprise; c’était prévu depuis longtemps.  On prévoit l’embouteillage sur un jour “parfum rehaussé” suivant le calendrier lunaire. On ne sait jamais – ça ne peut pas faire du mal.

L’arrivé de l’embouteilleur est toujours un grand moment.  Il quitte Bordeaux à 3h du matin pour arriver à la cave à 7h.  On ne veut pas être des blaireaux et le faire attendre quand il arrive.

A l’époque (l’année dernière) on utilisé une tireuse à 4 becs qui fonctionné entièrement par gravitation.   C’était TRÈS artisanal mais ça prenait 3 PLOMBES! Maintenant qu’on a un peu de volume à embouteillé, disant 8,000 bouteilles (c’est ce qu’on a fait cette fois-ci) l’embouteilleur est bien plus rapide.  Plus rapide de 6 fois.

On est fan de l’embouteilleur.

_MG_8709

C’est moi au travail – ça n’a pas duré.

_MG_8719

Pique-nique à la cave

 

La première fois que l’embouteilleur est venu il a littéralement jeté les bouteilles dans les palox. Peut être “jeter” est un peu fort mais il n’était en aucun cas doux avec elles.  J’ai appris vite qu’une bouteille de vin – c’est costaud!  Il mettait  bouteilles dans le palox en même temps.  A midi il a parlé des endroits où il est allé embouteiller.  Il avait embouteillé des Super Tuscans et des Grands Crus Classés Bordelais.  Il m’est venu à l’esprit que ce gars embouteillait quelques un des vins les plus chers du marché.

Je lui ai demandé, “Vous jetez les Grands Crus aussi?” et il m’a dit, “C’est des bouteilles, pour moi elles sont toutes pareilles.”

On est fan de l’embouteilleur.

_MG_8830

Mystère! Quelle est cette bouteille? Ça a l’aire de quelque chose de nouveau…

_MG_8833

La bouteille mystère d’en dessous.  A suivre quand on a une étiquette.

Cette fois-ci Lydia était présent pour faire un reportage donc le niveau des photos a augmenté considérablement.  Merci, Lyd.

Palissage

IMG_3301

Avant

IMG_3304

Après

 Sortie à la vigne!  Il y a des moments d’émotion dans la vie d’une viticultrice.  Je ne suis pas sur que le palissage qualifie.  Mais c’est ce que je fais en ce moment et j’ai un certain satisfaction à faire de l’ordre ou il y avait du chaos avant.

(photo 1) -La vigne – un syrah – est sur fil mais il fait un peu ce qu’il veut – les sarments partout – c’est le bazar.  La syrah a un port retombant et dont a VRAIMENT besoin des fils – et de moi. Je mets les sarments dans les fils et hop le tracteur peut passe dans la rangé sans casser.

Ça devient (photo 2) tout propre. C’est gagné. Toutes ces feuilles vont pouvoir murir les raisins.

Génial, je sais! Ça me fait penser à quand il faut mettre une couette dans les cheveux de Lili ( 5 ans et demi) mais à plus grande échelle.  A la vigne les sarments se cassent de temps en temps mais au moins elle ne râle jamais, “Maman, tu me fais mal!”

En voila une autre:

IMG_3309
Avant
IMG_3310
Après

vrille knotC’est le chaos! Elle s’est fait un nœud – Elle a besoin de moi!

vrille sky

Il pousse à la recherche d’un autre sarment… mais j’arrive pour mettre l’ordre.

La maison déco

Quand j’ai lu des magasines de décoration – ce qui est rare – j’ai constaté que, au moins en France, les objets sont souvent mis en valeur par leur situation dans une pièce avec un plafond vouté, des poutres apparents ou des murs en pierre centenaires.

IMG_3299Dans ces pièces tout à l’air, d’un coup, TROP BEAU.  Le truc c’est quand tu l’imagine dans ta maison il a l’air de suite moins beau – sans les voutes, les poutres, et les murs centenaires.

Samedi dernier je suis allée dans une de ces maisons ou tout à l’air trop beau et j’ai juste posé ma bouteille sur le plan de travail et il était de suite beaucoup plus cool.

Donc Ventilo dans une cuisine déco.  Et puis juste pour le fun des photos de la maison de ma copine l’artiste ou tout est beau.

 IMG_3288
My sink at home looks like that.. and there are the beams…
IMG_3298
Nina found a box of marbles under the windowsill
IMG_3291
there’s a swing in the living room – and the orange chairs…
IMG_3297
Bracelets – I’m sure they’re hand dyed and felted – on the chandelier
IMG_3292
IMG_3294
Felted rocks – very heavy and fuzzy – so strange to hold
IMG_3293
felted knots

Rugby

Le Rugby est le sport national de Douzens (mon village de 750) et samedi soir il y avait un finale. Toulon contre Toulouse.  On était pour Toulon.  Didier nous avait bien briefé à midi pour qu’on sache qui soutenir.

Ce groupe de jeunes rugbyman était pour Toulouse – ce qui est évident dans leurs manifestations de joie – Toulouse à gagné.  Ils s’embrassent et tout. J’adore la France.

Un truc qui était drole était que tout le monde buvait de la bière.  Je me suis rendu à cette soirée avec Didier, Adrian. et Jean-Pierre, tous vignerons.  Nous avons bu un coup avec un docteur, un kiné, le maire, et un œnologue.   Tous à la bière.  Des matches de rugby et de la bière.  Quand le match était terminé on a bu un peu de vin … c’est un métier quand même.

IMG_3263

Il y avait pas mal de gobelets en plastique avec des traces d’écume douteux dessus. Je n’ai rien contre la bière mais dans un village qui fait du vin…

IMG_3274

Et pour finir en beauté, Nina, qui n’avait aucun idée quel équipe suivre mais qui a bien aimé le drapeau!

Etiquetage

La semaine dernière j’ai passé la journée à mettre des étiquettes sur des bouteilles et mettre des bouteilles dans des cartons avec Didier et mon beau-père André. J’ai fait un petit film passionnant sur le sujet – pour voir si j’en étais capable plus qu’autre chose. Maintenant que je sais faire il me faut un sujet que vaut le coup.  Le film donne une idée – en version rapide – de ce qu’on a fait.   Dans la journée on a pu faire ce qui se passe dans ce film en 3 secondes – 4 fois.